Le non-respect de la réglementation en vigueur par la Commune d'Avon et Aménagement77 concernant la création d'une "voie douce"....

Juillet 2022

Et c'est le cas avec la commune d'AVON et AMENAGEMENT77 qui montrent encore une fois, leur  volonté de ne pas faire des voiries et espaces publics accessibles à TOUS.

 

En excluant de facto les Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et les Personnes en Situation de Handicap (PSH) et en l'écrivant (voir ci-dessous), cela démontre une DISCRIMINATION DIRECTE et ASSUMÉE par la commune d'AVON et AMENAGEMENT77 et leur INCOMPETENCE TOTALE.

 

Après un projet (présenté en janvier 2022) de HUIT escaliers de QUATRE marches soit autant d'obstacles qui exclu de facto bon nombre de citoyens, Aménagement77 et la commune d'AVON font encore plus fort !

 

Et propose maintenant (projet de juin 2022) une rampe en "pente douce" de ... DIX HUIT escaliers de DEUX marches avec, accolée à chaque escalier, une RAMPE POUSSETTE (mais aussi pour valises, caddies pour les courses, ...) de ... 47% !!   (voir ci-dessous)

 

D'une volonté initiale de créer une rampe en "pente DOUCE "... on se retrouve maintenant avec une rampe en "pente DURE "

 

Décidemment on va de charybde en scylla.

 

LA REGLEMENTATION 

Arrêté du 15 janvier 2007 Article 1er
1° Pentes - Lorsqu'une pente est nécessaire pour franchir une dénivellation, elle est inférieure à 5 %. Lorsqu'elle dépasse 4 %, un palier de repos est aménagé en haut et en bas de chaque plan incliné et tous les 10 mètres en cheminement continu. Un garde-corps permettant de prendre appui est obligatoire le long de toute rupture de niveau de plus de 0,40 mètre de hauteur.

En cas d'impossibilité technique, due notamment à la topographie et à la disposition des constructions existantes, une pente de cheminement supérieure à 5 % est tolérée. Cette pente peut aller jusqu'à 8 % sur une longueur inférieure ou égale à 2 mètres et jusqu'à 12 % sur une longueur inférieure ou égale à 0,50 mètre.

 

D'une volonté initiale de créer une rampe en "pente DOUCE "... on se retrouve maintenant avec une rampe en "pente DURE "

 

Décidemment on va de charybde en scylla.

 

 

Quand l'incompétence est au pouvoir,              les citoyens sont au désespoir !!!

Petites précisions qu'oublie la maire d'Avon, Marie-Charlotte NOUHAUD dans l'article ci-dessus :

  1. Dans les études de faisabilité de l'ensemble de la ZAC des Yèbles, il n'est fait en aucun cas précisions de contraintes techniques par un soi-disant "terrain trop meuble". Terrain trop meuble n'empêchant pas la construction de 11 805 m² de logements, 3 025 m² de bureaux, 1 275 m² de commerces et une crèche. Le tout est réparti en 6 bâtiments.150 logements, une résidence pour jeunes actifs, 3 000 m² de bureaux, 1 800 m² de commerces et un équipement de petite enfance. ... et une voie "douce" accessible à tous.
    Si le terrain est "trop meuble" comme le soutiennent La Commune d'AVON, l'architecte et Amégament77, les acquéreurs des appartements et les occupants des futurs commerces ont du mouron à ce faire. L'ensemble de la ZAC risque fort de se répandre en un  immense éboulis et ensevelir les habitations dans le quartier des Yèbles et même au-delà. D'où l'incompétence de la commune, de l'arhitecte et d'Aménagement77.
  2. Dans le projet initial refusé par la  Sous-commission Départementale d’Accessibilité (SCDA) la pente était QUATRE FOIS supérieur à la norme légale.
  3. Dans le second projet, la pente est dans la norme légale MAIS, le cheminement de cette pente maintenant "douce" est parsemée de QUATRE OBSTACLES (4 escaliers de 8 marches chacun). Ce que l'ETAT (la SCDA)  qui ne voit plus loin que le bout de son nez a accepté.

En conclusion :

Depuis le début, cette affaire est "cousue de fil blanc" : mensonge, mensonge, mensonge... pour en faire le moins possible et laisser la place au profit, c'est à dire la vente immobilière.

Encore un fois les habitants d'Avon et alentours ont été floués et les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite discriminées (voir ci-dessous) !

Bois le roi le 4 avril 2022

La discrimination DIRECTE et ASSUMEE ouvertement par la Commune d'AVON, l'architecte et Aménagement 77

IMPORTANT :

Ne pas oublier que :

Les handicapés d'aujourd'hui sont les valides d'hier.

Les valides d'aujourd'hui sont les handicapés de demain.

Parce que ça n'arrive pas qu'aux autres.

 

Or en 2008, dans l'avant projet accessible sur le site de la ville :http://www.avon77.com/IMG/pdf/RPe06999a_RA_c_sumA_c__EI_081112.pdf:
3.2.3.2 on peut lire " La réalisation d’une rampe d’accès rue des Yèbles . 
Afin de permettre le passage des personnes à mobilité réduite et des poussettes vers la gare et vers l'ensemble de ses équipements et services (réseaux ferrés, bus, commerces), une rampe d'accès sera créée".

Puis en 2015, présentation du projet par la maire d'Avon : http://www.avon77.com/IMG/pdf/pres_rp_avon_021115.pdf, voir en page 13 :
"Des déplacements doux facilités : une rampe PMR entre la rue des Yèbles et la rue de la petite vitesse"

Et en 2022 La commune d'AVON et AMENAGEMENT77, suite à un bras de fer avec l'association MOBILITE REDUITE qui les a assignés au tribunal Administratif de Melun, sortent de leur chapeau une "nouvelle" étude technique totalement contraire à celle faite pour l'avant projet (lire plus haut)  et démontrant qu'il y a, comme par hasard maintenant,   une "contrainte technique avérée" ainsi que des dépenses financières "insurmontables" pour réaliser "une rampe d’accès rue des Yèbles, afin de permettre le passage des personnes à mobilité réduite et des poussettes vers la gare et vers l'ensemble de ses équipements et services (réseaux ferrés, bus, commerces)".

Mais, nous ne sommes pas dupes. Déjà  par le passé, d'autres collectivités ont présenté la même 'grosse ficelle' ... pour ne pas faire.

Et ça n'a pas marché. 

 

En conclusion : 

La commune d'AVON représentée par madame NOUHAUT (https://youtu.be/8CVe24BarO0?t=98) et AMMENAGEMENT 77 (https://www.amenagement77.fr/projet/zac-de-leco-quartier-yebles-de-changis-avon-77/ ) représenté par madame Eve CAUQUIS ont menti sciemment aux :

  • 13 419 habitants de la ville d'AVON (77210),
  • personnes en situation de handicap et à mobilité réduite (DISCRIMINATION)
  • à la Sous-Commission Départementale d’Accessibilité pour les Personnes Handicapées 
  • et au Tribunal administratif de Melun, dont nous avons deux dossiers contentieux en cours concernant cette "rampe d'accès" (une procedure normale en date du 16 août 2021 et un référé suspension en date du 2 février 2022). 

FACE AUX MENSONGES DE LA COMMUNE D'AVON et d'AMENAGEMENT77, MERCI DE SOUTENIR NOTRE ACTION

EN SIGNANT CETTE PETITION 

 

Avec tous nos remerciements

Associations La vie à Vélo et  Mobilité Réduite

 

...création d'une"voie douce"....   à la place d'un escalier de 32 marches    .... qui est remplacé par quatre escaliers de 8 marches chacuns ...   soit ... 32 marches en tout ! (Cherchez l'erreur)

PMR,pmr,mobilité réduite,personne à mobilité réduite, handicap, handicapés,

Bonjour, nous sommes
.
Rechercher sur le site :

NOUVEAU

Télécharger
notre appli : Accessibilité des PMR

A mettre également dans vos favoris sur votre PC portable ou de bureau :

 https://accessibilite-pmr-1.jimdosite.com/

Sans vous,
nous sommes rien.

Soutenez
notre action !

MOBILITE REDUITE soutient 
STREETCO,

   1ère application GPS    dédiée aux personnes à          mobilité réduite.

         en savoir + ...

ON LEUR A DIT QUE CE N'ETAIT PAS POSSIBLE MAIS ILS L'ONT FAIT !

http://www.necoutezpasleslobbies.org/

News ....

Association à but non lucratif  (loi de 1901), Déclarée le 7 juillet 2009. Publiée au J.O. le 18 juillet 2009.

MOBILITE REDUITE
31 rue Auguste Frot- 
77590 BOIS LE ROI

 tél : 09 50 10 95 33 - 06 81 56 69 93

Fax : 09 55 10 95 33

courriel : mobilitereduite@gmail.com

http://association.mobilitereduite.org/